Composens | Les partenaires
Le projet Composens a pour objectif le développement de matériaux composites polymère-bois ou fibres végétales performants à faible impact environnemental pour l’élaboration de biocomposites légers et recyclables.
20
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-20,ajax_updown,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,transparent_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Les partenaires

L’équipe COMPOSENS s’appuie sur la complémentarité, la motivation et l’efficacité de coopération transfrontalière de 7 partenaires : Certech, ULg-GxABT et ValBiom sur le versant wallon, INRA UMR FARE, CRITT MDTS, IMT Lille Douai et Armines sur le versant français.

Le projet compte sur le soutien du FEDER ainsi que de la Wallonie, de la Région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine et Ardennes.

Certech

Certech est un centre de recherche agréé wallon. Il soutient les entreprises du secteur de la chimie, particulièrement dans le domaine de l’environnement, des polymères et des procédés. L’environnement et le développement durable sont intégrés dans les projets de recherche sous partenariat industriel. Les actions de Certech favorisent une démarche C2C (Customer to customer) et s’intègrent dans l’approche «économie circulaire». Les compétences du centre dans le domaine des matériaux s’étendent de la conception des matières jusqu’aux techniques de transformation et de mise en œuvre. Certech a développé une expertise particulière dans les matériaux et procédés à impact environnemental réduit tels que les matériaux biosourcés. Dans le projet, Certech joue le rôle de chef de file et contribue spécifiquement à la prise en compte des aspects émissifs (COV) et sensoriels (odeurs) liés au développement de matériaux composites polymère-fibres naturelles.

CRITT-MDTS

Le CRITT-MDTS réalise des prestations et conduit des programmes de recherche industrielle appliquée pour les PME/PMI régionales, françaises ou européennes dans différents domaines technologiques spécifiques tels que :

  • la caractérisation des matériaux ;
  • les traitements et les revêtements de surface ;
  • la caractérisation de ces surfaces.

Le rôle du CRITT-MDTS dans le projet COMPOSENS consiste à :

  • réaliser les traitements d’activation de surface sur les fibres et la matrice par plasmas à pression atmosphérique ou partielle ;
  • caractériser les surfaces par analyses XPS pour la modification de la chimie de l’extrême surface et de l’interface par des mesures de l’adhésion à l’échelle des macromolécules par nano scratch test sur le composite final.
IMT Lille Douai

L’IMT Lille Douai est une école d’ingénieurs et un centre de recherche comprenant 5 départements dont le département Technologie des Polymères et Composites & Ingénierie Mécanique (TPCIM). L’équipe pluridisciplinaire du TPCIM est composée d’enseignants-chercheurs, d’ingénieurs, de techniciens et d’un service administratif. Ses activités sont orientées vers l’optimisation de la mise en œuvre/mise en forme des polymères – y compris biosourcés – et composites ainsi que de leurs propriétés d’usage pour différents secteurs d’applications de la plasturgie. Le TPCIM s’appuie sur une plateforme technologique regroupant la plupart des technologies de mise en œuvre/forme des polymères et composites à échelle industrielle (extrudeuses bivis modulaires, lignes d’extrusion-gonflage, plateforme d’injection multimatériaux, imprimantes 3D…) et des moyens spécifiques de caractérisation des matériaux polymères.

 

Sa contribution au projet COMPOSENS porte sur :

  • l’élaboration de composites thermoplastiques fibres naturelles et leur mise en forme par injection, extrusion, thermocompression, thermoformage ou fabrication additive ainsi que la caractérisation de leur comportement thermomécanique avant et après remédiation sensorielle,
  • une contribution à l’identification des mécanismes d’apparition de défauts sensoriels et de solutions de remédiation,
  • et l’évaluation de leur incidence sur le comportement thermomécanique.
INRA FARE

L‘INRA FARE (Institut national de la recherche agronomique – Fractionnement des Agro Ressources et Environnement) a une double mission scientifique dans le domaine de l’utilisation des ressources lignocellulosiques.

Son champ d’activités s’étend de l’échelle macroscopique jusqu’à l’échelle moléculaire :

  • pour les parois végétales : depuis les fibres jusqu’aux monocristaux de cellulose,
  • pour leurs utilisations : depuis les molécules de la chimie verte jusqu’aux matériaux.

Les scientifiques de FARE impliqués dans les activités ‘Fibres lignocellulosiques’ bénéficient d’une vision technico-économique à jour des attentes de la filière chanvre, en France, mais aussi hors frontières.

 

Dans le projet COMPOSENS, FARE caractérise la qualité initiale biochimique, mécanique, et morphologique des fibres. FARE suit également les modifications de compositions opérées lors de la mise en œuvre des composites par les partenaires compétents.

ULg- GxABT

L’unité Agro-Bio Tech de Gembloux est reconnue internationalement dans le domaine du bioraffinage, de la valorisation des molécules biologiques et des procédés industriels correspondants.

L’une de ses compétences est le développement de méthodes de caractérisation des matrices végétales et de leur variabilité de composition (entre espèces, saisonnière, etc.). L’Unité s’est également spécialisée dans la caractérisation, l’extraction, la transformation et la valorisation des principaux composants végétaux pariétaux tels que la cellulose, les hémicelluloses, la lignine, etc. Elle est également reconnue internationalement pour son savoir-faire en matière de sélection maitrisée d’une matière première raisonnable pour une application ciblée donnée.

 

Pour COMPOSENS, l’équipe de Gembloux apportera son expertise dans la sélection et la caractérisation des polymères biosourcés, notamment via la caractérisation des matières premières végétales les plus adaptées aux procédés et applications développés dans ce programme de recherche. Le CBI (Chimie Biologique Industrielle) aura également une implication dans la production des fibres biosourcées, notamment via l’application de plusieurs types de prétraitements (acides et alcalins, vapocraquage, steam explosion, traitement haute pression) qui permettent l’ouverture des structures des matières premières sélectionnées et la purification des charges fibreuses. Les caractéristiques des fibres obtenues seront ensuite déterminées pour identifier les potentialités d’intégration dans les composites.

ARMINES

L’Association pour la Recherche et le Développement des Méthodes et Processus Industriels (ARMINES) est une structure de recherche contractuelle (de statut associatif) partenaire de grandes Ecoles d’Ingénieurs (dont l’Ecole Des Mines de Douai). Elle a pour objet la recherche orientée vers l’industrie. ARMINES est lié à l’IMT Lille Douai.

Les missions confiées à ARMINES dans le projet COMPOSENS visent à conduire et accompagner les essais de mise en forme et de caractérisation sur la plateforme technologique de TPCIM. Ces missions doivent être considérées comme co-substantielles de celle de l’IMT Lille Douai – TPCIM. ARMINES apportera également une aide précieuse dans la dissémination du savoir-faire par son réseau industriel d’envergure internationale et la mise en œuvre des moyens de communication.

ValBiom

ValBiom est une association belge, active dans la promotion des valorisations non-alimentaires de la biomasse. Experts dans les bioénergies et les produits biobasés, les ingénieurs de ValBiom maîtrisent les aspects technique, économique, environnemental et législatif du développement durable de ces domaines. ValBiom joue ainsi un rôle de guichet en informant et en conseillant de manière indépendante les porteurs de projet, les acteurs des filières concernées ainsi que les autorités publiques.

Fédérateur, ValBiom rassemble l’ensemble des partenaires publics et privés, y compris les partenaires scientifiques. Les ingénieurs ont également pour missions : le conseil et l’accompagnement, l’éducation et l’information.

Dans le projet COMPOSENS, ValBiom assurera plus spécifiquement l’analyse de cycle de vie des biocomposites produits, ainsi que la communication du projet.

TRANSFRONTALIER

L’approche transfrontalière indispensable au succès du projet COMPOSENS est rendue possible en intégrant les compétences et expertises complémentaires des sept partenaires COMPOSENS.

Chaque partenaire, spécialiste d’un maillon de la chaîne, permettra d’intervenir à chaque étape du cycle de vie des biocomposites.

Les partenaires pourront également consulter des relais locaux et collaborer avec d’autres projets complémentaires à COMPOSENS (projet transfrontalier BIOCOMPAL, projet wallon MACOBIO, et programme français Sinfoni).

L’expérience acquise de chacun des partenaires COMPOSENS leur permettra de concrétiser l’impact du projet dans chacune des 3 régions France-Wallonie-Vlaanderen, en s’appuyant sur des relais régionaux tels que Flanders’PlasticVision, Calisti, ou Inagro  notamment sur le versant flamand.

Événements à venir

Il n'y a aucun événement à venir.

AVEC LE SOUTIEN DE